Articles

Affichage des articles du 2017

Une étude montre qu'il vaut mieux utiliser le maïs comme aliment plutôt que comme biocarburant

Image
On fait pousser le maïs pas seulement pour l'alimentation: c'est également une importante source d'énergie renouvelable.

Les biocarburants renouvelables peuvent cependant être source de problèmes économiques et environnementaux cachés, et la question de savoir s'il vaut mieux utiliser le maïs comme nourriture plutôt que comme biocarburant persiste depuis l'arrivée de l'éthanol.

Pour la première fois, des chercheurs de l'Université de l'Illinois ont quantifié et comparé ces problèmes en termes d'économie de l'ensemble du système de production pour déterminer si les avantages du maïs biocarburant l'emportent sur les coûts.

Dans une nouvelle étude, le professeur Kumar et l'étudiante Meredith Richardson ont découvert qu'utiliser le maïs comme biocarburant a de plus grands coûts environnementaux et de plus petits bénéfices que d'utiliser le maïs comme nourriture. Photo by: L. Brian Stauffer
Le professeur Praven Kumar, ingénieur civil …

Quand les huitres et les castors aident à lutter contre le changement climatique

Image
Aux Etats-Unis, les castors, les cours d'eau à haute altitude et les récifs d'huîtres sont quelques unes des armes pour combattre le changement climatique proposées dans un rapport: "14 Solutions aux problèmes que posent le changement climatique à la biodiversité".

Structure mimant celles des castors, l'un des 14 solutions utilisées pour s'adapter aux impacts du changement climatique. Photo: Jeff Burrell/WCS
Depuis la réintroduction des castors, pour restaurer la capacité de stockage de l'eau des écosystèmes dans l'Utah et Washington, jusqu'aux caniveaux re-conçus pour contenir les inondations au nord de l'état de New-York, le rapport liste 14 solutions inventives face à un climat de réchauffement menaçant la faune et les écosystèmes dans le monde entier.

Les solutions présentées comprennent des outils de conservation traditionnels et innovants appliqués de façon stratégique pour lutter contre les impacts du changement climatique, comme la dim…

De nouvelles données soulèvent le risque des pesticides dans les ruches

Image
Les abeilles, utilisées pour polliniser les cultures lors de la saison des floraisons, se trouvent en danger en raison des pesticides persistants et errants, selon une étude de l'Université de Cornell qui a analysé la nourriture des abeilles.

Credit: Credit: Emma Mullen
Les chercheurs ont utilisé 120 colonies d'abeilles vierges qui ont été placées près de 30 vergers dans l'état de New-York. Après avoir laissé les abeilles butiner pendant plusieurs jours lors de la période de floraison de la pomme, les scientifiques ont examiné le pain d'abeille (du pollen mélangé avec du miel et conservé par la fermentation lactique) de chaque ruche pour chercher des traces de pesticides.

Dans 17% des colonies, le pain d'abeille a révélé la présence de niveaux élevés d'exposition aux pesticides, tandis que 73% ont eu des expositions chroniques.

"Étonnamment, on ne connait pas très bien l'ampleur du risque ou des mécanismes d'exposition aux pesticides lorsque des ab…

La participation de la société civile, clé des programmes internationaux de foresterie au Laos

La participation d'organisations de la société civile aux programmes internationaux REDD+, cherchant à réduire la déforestation, la dégradation des forêts et les émissions de CO², pourrait jouer un rôle clé en renforçant la collaboration entre les acteurs locaux et internationaux gérant les ressources naturelles au Laos.

De plus, le plan d'action de l'Union Européenne sur le FLEGT (Forest Law Enforcement Governance and Trade: concerne les importations de certains bois et produits bois en provenance d'Indonésie dans la communauté européenne) pourrait augmenter les opportunités pour les organisations de la société civile de participer à la gouvernance active des ressources naturelles, d'après une nouvelle étude de l'Université de l'Est de la Finlande et l'Institut Européen de la Forêt.

Au Laos, cependant, des limitations sont posées aux organisations de la société civile, qui ne font que commencer à se former. Les découvertes ont été publiées dans le jou…

Une étude de Stanford explore le risque de déforestation avec le développement de l'agriculture en Afrique

Image
L'Afrique produit près de 70% du cacao mondial, une production croissante qui nécessite de transformer plus de 1300 km² de forêts en terres agricoles chaque année. La-bas, c'est une goutte d'eau dans le seau de l'expansion agricole.

Cette expansion est le sujet d'une nouvelle étude de Stanford qui fournit la première évaluation complète sur la façon dont la demande internationale pour les cultures de base, comme le cacao, affecte les forêts tropicales de l'Afrique sub-saharienne, secondes en taille après l'Amazonie.

La chercheuse principale Elsa Ordway collecte des données pour valider une étude de télédétection sur la déforestation et l'expansion agricole au Cameroun (Image credit: Courtesy Elsa Ordway)
Les découvertes, publiées dans la revue Environmental Research Letters, suggèrent des raisons d'espérer dans l'optique où les décideurs politiques adaptent les décisions concernant la déforestation autour des dynamiques et incertitudes propres à…

La résilience, une nouvelle façon de penser pour réduire la pauvreté

Image
L'aide au développement a atteint un nouveau sommet avec 142 milliards de dollars, d'après les récentes données de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques).

Récemment, dans le journal Science Advances, des chercheurs basés en Suède et en Australie remettent en question une pierre angulaire de l'aide au développement: le "piège de la pauvreté" et sa solution le "Big Push" (c'est-à-dire d'une aide massive à tous les secteurs afin de favoriser le développement.): les organismes d'aide injectent des liquidités pour les semences, les engrais et les machines, par exemple dans les économies rurales qui sont alors prises dans un cercle vicieux de sous-développement. En théorie, cela doit pousser ces économies sur la voie du progrès. Cependant, depuis des décennies, cette approche singulière est régulièrement critiquée car elle peut conduire à une pauvreté toujours plus persistante dans certains endroits, car la cultu…

Sécurité alimentaire: des solutions anciennes aux problèmes actuels

Image
Des archéologues de l'Université d'Etat de Washington (WSU ) sont à la tête de nouvelles recherches utilisant une technologie informatique sophistiquée pour apprendre comment les sociétés anciennes réagissaient au changement climatique.

Leur travail, qui lie des anciennes données climatiques et archéologiques, pourrait aider les communautés modernes à identifier de nouvelles cultures et des stratégies d'adaptation lorsqu'elles sont menacées par la sécheresse, les conditions météorologiques extrêmes et d'autres problèmes environnementaux.

Des scientifiques de WSU utilisent les données de sites archéologiques comme le site  Pueblo Bonito vieux de 1200 ans, Chaco Canyon, afin d'étudier comment les anciennes populations se sont adaptées au changement climatique dans le sud-ouest de l'Amérique. Photo: Nate Crabtree
Dans un article publié dans Proceedings of the National Academy of Sciences, Jade d'Alpoim Guedes, professeur d'anthropologie assistante, et …

Les hommes ont-ils créé le désert du Sahara ?

Image
Une nouvelle étude se penchant sur la transition d'une végétation luxuriante au Sahara, il y a 10000 ans, vers les conditions arides actuelles, suggère que l'homme a pu jouer un rôle actif dans la désertification.

La désertification du Sahara a longtemps été un point central pour les scientifiques essayant de comprendre le climat et les points de basculement écologiques.

Ce nouvel article paru dans Frontiers in Earth Science, dont l'auteur est l'archéologue Dr David Wright, de l'Université Nationale de Séoul, remet en cause les conclusions de la plupart des études faites à ce jour et qui indiquent que les changements dans l'orbite terrestre ou les changements naturels de la végétation sont les principaux moteurs.

"En Asie de l'Est, il y existe de longues théories établies sur la façon dont les populations néolithiques ont modifié le paysage si profondément que les moussons ont cessé d'y pénétrer jusqu'à aujourd'hui" explique Wright, é…

Comment on jardinait il y a 3800 ans en Colombie Britannique

Image
Des archéologues ont découvert que les Premières Nations, le long de la côte ouest du Canada, entretenaient des jardins humides il y a près de 3800 ans.

Un projet de fouilles mené par une entreprise archéologique appartenant à la Première Nation Katzie, dans les basses terres continentales de Colombie Britannique, a mis au jour des preuves selon lesquelles les ancêtres des Premières Nations ont agi sur l'environnement des zones humides pour augmenter les rendements agricoles.

Ils cultivaient le wapato, un tubercule semi-aquatique qui fournissait une importante source d'amidon pendant les mois d'hiver.

(A) Échantillon de bâtonnets conservés de bâche de bois.(B) Anciens tubercules wapato (préconservation) trouvés dans les dépôts de la zone jardin DhRp-52.
L'information, publiée dans Sciences Advances (Engineered feature used to enhance gardening at a 3800-year-old site on the Pacific Northwest Coast) , rapporte que les archéologues ont trouvé une plate-forme de pierres p…

Centre pour l'Agroécologie, l'Eau et la Résilience - CAWR

Image
Le Centre pour l'Agroécologie, l'Eau et la Résilience (Centre for Agroecology, Water and Resilience / CAWR), de l'Université de Coventry) conduit une recherche innovante et transdisciplinaire sur la compréhension et le développement de la nourriture résiliente et des systèmes liés à l'eau au niveau international.

La sécurité alimentaire et l'eau sont de plus en plus menacés par des facteurs tels que le changement climatique et environnemental, la perte de biodiversité, les conflits et la volatilité des marchés.

De nouvelles connaissances, politiques et technologies sont nécessaires pour développer des systèmes qui sont plus résilients au changement et qui assurent la "santé" de nos approvisionnements en eau et en nourriture.

Des systèmes résilients sont plus à même de rebondir sur les stress causés par des changements à plus long terme ou des événements à court terme; qu'il s'agisse de processus naturels tels que les inondations, ou des impacts h…

Les alternatives agroécologiques mises en avant en Afrique de l'Ouest

Image
Depuis plus d'une décennie, le développement agricole est à l'ordre du jour dans de nombreux pays africains.

Alors que l'agriculture industrielle et les approches de la "révolution verte" ne promettent des augmentations de la productivité qu'à court terme, elles doivent encore fournir une réponse convaincante quant à savoir comme ces pays peuvent se nourrir eux-même aujourd'hui et dans l'avenir: réduire leur dépendance aux aliments importés et aux intrants agricoles, s'adapter au changement climatique, soutenir les ressources de base et fournir des régimes alimentaires nutritifs pour tout le monde.


Au cours de l'année 2017, le Panel International d'Experts sur les Systèmes Alimentaires Durables (IPES-Food) soutiendra et stimulera une réflexion ouverte sur l'avenir du développement agricole en Afrique de l'Ouest. (PDF: METTRE EN LUMIÈRE DES ALTERNATIVES  AGROÉCOLOGIQUES Un  processus collaboratif de  réflexion et d’engagement  en  …

Le changement climatique à venir affectera les plantes et les sols différemment

Image
Une nouvelle étude européenne a découvert que la libération du carbone dans le sol est plus sensible au changement climatique que le carbone absorbé par les plantes.

Dans les régions plus sèches, la libération du carbone des sols diminue mais dans les régions plus humides il augmente. Cela pourrait se traduire par une rétroaction positive dans l'atmosphère conduisant à une augmentation supplémentaire des niveaux de CO2 atmosphérique.

Les données proviennent de l'expérience de manipulation du changement climatique du CEH, en cours depuis 18 ans dans la forêt de Cloceanog. Photo: Rachel Harvey
Les scientifiques ont analysé les données de sept expériences de changement climatique en Europe afin de montrer comment la biomasse végétale arbustive européenne et la libération du carbone sont affectées pas les sécheresses estivales et le réchauffement annuel.

L'étude a été conduite pas le Dr Sabine Reinsch et le Professeur Bridget Emmett, du Centre pour l'Ecologie et l'Hyd…

En Inde, les politiques doivent viser à renforcer les capacités des sols et non à promouvoir les produits agrochimiques

Image
Stopper la dégradation des sols et les faire revivre, et gérer les déchets pour prévenir la contamination de ces sols, ont fait parti des thèmes récurrents lors de la Conférence Nationale sur les Sols en Inde (National Conference on India’s Soils).

La conférence a rassemblé trois importantes parties prenantes dans la gestion de la santé des sols en Inde: les scientifiques, les responsables politiques et les professionnels.

Dans de nombreux états, entre 40 et 80% des terres sont classées comme dégradées sous une forme ou une autre. Credit: CIAT / Flicker 
La dégradation continue des ressources naturelles en Inde a été le principal facteur déclenchant l'organisation de cette conférence. L'objectif était de comprendre et d'inverser les dégradations actuelles des sols en Inde avec un accent particulier sur les petites et moyennes exploitations agricoles.


L'actuel paradoxe politique
D'après un rapport de 2010 de l'Académie National des Sciences Agricoles, 120 milli…

Des anciennes graines de fève sur un site préhistorique pourraient avoir un impact sur les cultures actuelles

Image
Se pourrait-il que six toutes petites graines vieilles de 14000 ans puissent améliorer la façon dont le monde mange aujourd'hui ?

Une minuscule découverte sur le lieu d'un campement préhistorique (la terrasse de la grotte el-Wad du Mont Carmel) dans le nord d'Israël, a apporté un gros indice au sujet d'un mystère qui déconcerte les scientifiques depuis des années; et qui pourrait s'avérer importante pour la santé et la diversité des cultures dans le monde.

Après une étude poussée, il s'est avéré que ces graines sont les ancêtres sauvages de Vicia faba, connue sous le nom de fève.



La fève est considérée par l’organisme Crop Trust ( une organisation internationale qui œuvre pour préserver la diversité agricole à long terme) comme l'une des cultures les plus importantes dans certaines parties du monde.

La santé de la fève est une question importante même dans les endroits où elle est peu consommée, car c'est le fixateur naturel d'azote le plus effica…

Visite d'une forêt comestible vieille de 23 ans en Nouvelle-Zélande

Image
Voici une vidéo d'une vingtaine de minutes qui vous fera découvrir les 8000m² de forêt comestible de Robert et Robyn Guyton dans l'Île du Sud de Nouvelle-Zélande, la vidéo vaut la peine d'être vue juste pour la pure beauté de ce à quoi peut ressembler une forêt comestible mature.
Pour ceux qui sont à l'aise avec l'anglais, vous découvrirez les idées de Robert et Robyn sur la façon d'aborder le jardinage forestier, c'est-à-dire en laissant faire, en laissant le système évoluer de lui-même, et en appliquant de légères retouches en termes de gestion et de «correction».

D'après Robyn, leur couple tire 70% de leur nourriture de leur propre terre....






Source:
Treehugger: "Exploring a beautiful, 23-year-old food forest in New Zealand"

Pour enrayer la perte de biodiversité, le verdissement doit-il aller plus loin ?

Image
L'Union Européenne a introduit le nouvel instrument de "verdissement" (ou d'écologisation) dans la Politique Agricole Commune en 2015, dans l'intention de ralentir la perte rapide de la biodiversité dans les zones agricoles.

L'idée est relativement simple: en échange des subventions qu'ils reçoivent, les agriculteurs doivent mettre en œuvre des mesures pour protéger les animaux et les plantes sauvages sur leurs terres.

Des haies comme Surface D'Intérêt Ecologique en Allemagne. Un réseau de biotopes pour la faune et la flore. Photo: Thomas Hesse
Un groupe de scientifiques du Helmholtz Centre for Environmental Research (UFZ), de l'Université de Göttingen et d'autres institutions allemandes, autrichiennes et françaises, ont étudié l'efficacité de la mesure phare du verdissement appelée "Ecological Focus Areas" (Surfaces d'Intérêt Ecologique - SIE).

Leurs conclusions, publiées dans le journal scientifique Conservation Letters, do…