Articles

Les différentes voies qui ont mené à l'agriculture

Image
Il y a environ 15000 ans, la culture natoufienne apparaissait dans ce qui est aujourd'hui le Moyen Orient. Cette culture était à la frontière entre le nomadisme et le sédentarisme et avait des origines complexes et diverses, bien plus que ce que pensaient les chercheurs jusqu'à présent.

Cette découverte provient d'une nouvelle étude d'une équipe de scientifiques et d'archéologues de l'Institut des Sciences Weizmann et de l'Université de Copenhague.

 Au premier plan un foyer natoufien à Shubayqa, Jordan. Photo: The Weizmann Institute of Science
Les chasseurs-cueilleurs de la culture Natoufienne étaient éparpillés dans ce qui est aujourd'hui Israël, la Jordanie, le Liban et la Syrie, il y a environ 14000 à 11500 ans.

Ils ont été parmi les premiers peuples à construire des maisons permanentes et à cultiver des plantes comestibles.
Ces innovations ont été très probablement cruciales pour l'émergence subséquente de l'agriculture à l'époque néoli…

Quand l'agriculture urbaine se réinvente

Image
Alors que l'insécurité alimentaire mondiale augmente, des entreprises et des villes cherchent des moyens de transformer la ferme urbaine en quelque chose de plus qu'un passe temps pour jeune cadre.

Cependant la ferme urbaine ne se confine pas qu'à l'agriculture, les agriculteurs urbains se tournent aussi vers l'élevage et la production laitière biologique pour réduire les kilomètres alimentaires et produire des alternatives locales pour les communautés.

Ces trois villes, Paris, Tokyo et Rotterdam, permettent aux entreprises innovantes d'exploiter tous les coins et recoins pour garantir une qualité locale.


La Caverne: agriculture sous un quartier parisien.
Cycloponics, une start-up d'agriculture urbaine locale basée à Strasbourg, fait pousser de la laitue, des herbes et des champignons; récemment, elle a tendue ses opérations le Paris souterrain.

La ferme urbaine "La Caverne" à Paris; Photo: Le Parisien
La start-up a fait un abris pour ses semis s…

Une nouvelle souche de riz cultivable dans l'eau salée pourrait nourrir 200 millions de personnes

Image
Un vieux scientifique a réussi à développer un riz qui peut être cultivé dans de l'eau salée. Bien que son riz pourrait prévenir la pénurie alimentaire, alors que le changement climatique s'amplifie, la nouvelle souche a un long chemin à parcourir avant de pouvoir être largement adoptée.


Plus de la moitié de la population mondiale dépend du riz pour survivre, mais répondre à cette demande devient difficile en raison de la rareté croissante de l'eau douce, qui est nécessaire pour la culture du riz.
Pour contourner le problème, un chinois vieux de 87 ans, Yuan Longping, a développé une nouvelle souche de riz à haut rendement qui peut pousser dans de l'eau salée.


Les marécages, les tourbières et les eaux côtières salées et argileuses représentent environ un tiers des terres arables en Chine. Cultiver du riz dans ces lieux est presque impossible parce que le sel gêne le processus d'absorption d'eau des plantes. Plus précisément, l'eau salée rend la photosynthè…

Les académies nationales des sciences européennes appellent à une action urgente en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle

Image
Des scientifiques d'académies nationales à travers toute l'Europe appellent à une action urgente sur l'alimentation et la nutrition dans un nouveau rapport rigoureux et indépendant publié par le Conseil scientifique des académies des sciences européennes (EASAC).

Cette analyse approfondie a des implications pour les décideurs politiques travaillant sur l'alimentation, la nutrition, la santé, l'environnement, le changement climatique et l'agriculture
Combattre la malnutrition sous toutes ses formes (la sousnutrition et les carences en micronutriments ainsi que le surpoids et l'obésité) est un problème auquel doivent faire faces tous les pays.

La recherche et l'innovation seront centrales pour trouver des solutions à ces défis interconnectés locaux-globaux et pluridisciplinaires. Les preuves doivent étayer les politiques qui fourniront une approche future de l'Europe à ces problèmes.

Le rapport recommande d'être plus ambitieux en identifiant et e…

Les interactions fongiques souterraines avec les arbres aident à expliquer les invasions de plantes non indigènes

Image
Une nouvelle étude publiée par une équipe de scientifiques, du Service des Forêts des Etats-Unis (USDA Forest Service) et l'Université Purdue, suggère que de minuscules champignons du sol qui aident et sont aidés par les arbres peuvent influencer la vulnérabilité d'une forêt face à l'invasion de plantes non indigènes.

La recherche, publiée en ligne par le journal Ecology Letters, suggère que les invasions de plantes non indigènes sont fortement liées au type de champignons mycorhiziens dominant dans les écosystèmes forestiers.

Photo: Melanie Taylor, U.S. Forest Service
Les champignons mycorhiziens sont une variété de champignons qui aident les arbres à se nourrir de minéraux dans le sol et qui à leur tour se nourrissent des sucres dans les racines des arbres.
L'auteur principal Insu Jo de l'Université Purdue et ses co-auteurs, dont Grant Domke, un chercheur forestier du service forestier de la station de recherche du nord, ont exploré comment les forêts, où les arb…

Une étude génomique explore l'évolution des abeilles africanisées dociles de Porto Rico

Image
Une étude génomique de l'abeille africanisée de Porto Rico, qui est plus docile que ses congénères appelées "abeilles tueuses", révèle qu'elles conservent la plupart des traits génétiques de leurs ancêtres africains, mais que certaines parties de leur ADN sont devenues plus semblables à celles des abeilles européennes.

Abeille africanisée (gauche) et européenne (droite): Photo: Scott Bauer, USDA
Selon les chercheurs, ces changements ont probablement contribué à l'évolution rapide de ces abeilles vers plus de docilité à Porto Rico, un changement qui a eu lieu en une trentaine d'années.


Ces découvertes pourraient mener à des avancées qui renforceront les populations d'abeilles mellifères dans les Amériques.
Les abeilles africanisées sont la progéniture des abeilles africaines et de leurs homologues européennes. A la fin des années 1950, cette agressive "abeille tueuse" s'échappe d'un programme d'élevage expérimental au Brésil. Ce progr…

Les scientifiques ont découvert que les cultures ont évolué 10 millénaires plus tôt qu'ils ne le pensaient.

Image
Les anciens chasseurs-cueilleurs ont commencé à affecter systématiquement l'évolution des cultures depuis trente mille ans, soit dix mille ans de plus que ce que pensaient les experts jusqu'ici. C'est ce que révèle une nouvelle étude de l'Université de Warwick.

Le professeur Robin Allaby, de l'Ecole des Sciences de la Vie de l'Université de Warwick, a découvert que les cultures humaines étaient si vastes, depuis au moins la fin du dernier âge de glace, que cela a commencé à avoir un effet sur l'évolution du riz, du blé et de l'orge, déclenchant le processus qui a transformé ces plantes de l'état sauvage à domestique.


A Tell Qaramel, une zone dans le nord de l'actuelle Syrie, l'étude a montré que de l'épeautre a été touché il y a jusqu'à près de trente mille ans, et du riz il y a plus de treize mille ans dans le sud.

En outre, il a été démontré que l'amidonnier, un genre de blé, a été touché il y a vingt-cinq mille ans dans le su…