Articles

Affichage des articles du août, 2017

Comment les hommes ont transformé le blé sauvage en blé domestique

Image
Une étude de séquençage sophistiquée a révélé que des changements génétiques ont eu lieu dans le blé lorsqu'il a été domestiqué par les anciennes sociétés agricoles du Croissant Fertile il y a environ 10000 ans.

 Photo: Credit  Zvi Peleg
Ces résultats fournissent aux scientifiques une meilleure compréhension des caractéristiques du blé moderne (la variété utilisée pour faire le pain et les pâtes) et pourraient contribuer aux efforts visant à améliorer le rendement et la qualité de cette source principale de nourriture.

La domestication du blé sauvage a entrainé un changement de ses caractéristiques (traits), concernant principalement la dormance des graines, la morphologie des épis et le développement de la céréale.


Ainsi, alors que les épis du blé sauvage se brisent à maturité, tous les épis de blé domestique restent intacts, ce qui permet de les récolter plus facilement.
Raz Avni et ses collègues ont utilisé le séquençage génétique 3D des données et des logiciels pour reconstrui…

La culture d'algues géantes pour nourrir les poissons, les hommes et réguler le climat

Image
Bren Smith, ancien chalutier industriel, exploite une ferme à Long Island Sound, dans le Connecticut aux Etats-Unis. Les poissons ne sont pas l'objet de sa nouvelle entreprise, mais plutôt le varech et les mollusques de qualité. Les algues et les moules y poussent sur des cordes flottantes, d'où pendent des paniers remplis de pétoncles et d'huîtres.

Le varech élimine tant de dioxyde de carbone qu'il aide à désacidifier l'eau, fournissant un environnement idéal pour la croissance des coquillages. Le CO₂ est ainsi retiré de l'eau de la même manière qu'une plante terrestre absorbe le CO₂ dans l'air.

Le varech a lui-même une certaine valeur en tant que matière première dans l'agriculture et à diverses fins industrielles.

Après avoir lancé sa ferme en 2011, Smith a perdu deux fois 90% de sa culture, lorsque la région avait été touchée par les ouragans Irene et Sandy. Mais il a persisté, et gère maintenant une entreprise rentable.
L'illustration ci-dess…

Il y avait des lacs et des zones humides dans le Désert d'Atacama

Image
Le désert d'Atacama, au Chili, s'étend sur environ 1 000 kilomètres le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud. Il se situe entre deux rangées de montagne, empêchant l'eau d'atteindre ses vallées et ses salines, ce qui en fait l'endroit le plus sec au monde.


Une récente étude a montré que de l'eau stagnante aurait existé au cœur même de l'Atacama.

Les scientifiques ont récemment découvert des restes de plantes et animaux d'eau douce enterrés dans les sédiments des salines du désert: de grandes étendues de sol sec et salé qui parsèment le désert d'Atacama. Beaucoup de ces salines font 600 à 1000 mètres carrés, bien que certaines soient plus grandes.


Des analyses au radiocarbone on montré que des lacs d'eau douce et des zones humide ont existé dans le désert il y a 9000 à 25000 ans.
De nombreux archéologues estiment que les anciens occupants d'Amérique du Sud voyageaient de la côté ouest vers les Andes, évitant le centre sec du désert …